Préparation et distribution des médicaments en maison de retraite

plateau_plumier

On a pu remarquer que la prestation pharmaceutique en milieu hospitalier subissait des évolutions majeures devant conduire à plus de sécurité, de suivi et de transparence au niveau de la préparation des médicaments.

Cependant, cette évolution ne se fait pas de façon homogène au niveau des Etablissements d’Hébergement de Personnes Agées Dépendantes.
Il est vrai que le choix du pharmacien dispensateur est fait par le résident. Cependant, c’est l’EHPAD qui est chargé d’organiser le circuit du médicament avec les médecins de villes, les officines, les médecins coordinateurs et les infirmières.

Dès le moment où l’ordonnance est rédigée, elle est transmisse à l’EHPAD qui la remet immédiatement au pharmacien interne ou externe.

Lorsqu’il s’agit d’une pharmacie d’officine, la préparation de médicaments se complexifie. En effet, la pharmacie envoie les boites à l’établissement et les infirmières s’occupent de préparer les piluliers et de les envoyer pour leur prise par les patients. Elles peuvent également préparer des plaquettes par patients. Les infirmières ont la possibilité de recourir à des systèmes informatisés comme la Préparation des Doses à Administrer (PDA) qui préparent les doses sous forme de sachets.

Les sachets sont des avantages parce qu’ils donnent toutes les informations nécessaires au suivi des médicaments. De plus, le fait d’avoir recours à un système informatisé permet de préparer les doses à l’avance surtout si le résident doit partir pour la journée ou plusieurs jours.

Le robot permet un gain de temps considérable par rapport à la préparation manuelle d’un pilulier. Il ne faut pas exclure le fait que celui-ci diminue grandement le taux d’erreur lors de préparations.

Voici quelques chiffres du rapport 2007 de la Mission  nationale d’Expertise et d’Audit Hospitaliers (MEAH) sur les principaux types d’erreurs rencontrés lors de l’administration de médicaments de quoi vous faire frémir :

  1. 37 % erreurs de dose
  2. 18.5 % erreur de médicaments
  3. 10 % erreur de posologie
  4. 9 % erreur de patient
  5. 9 % erreur de suivi thérapeutique
  6. 9 % erreur d’omission de dose
  7. 2.5 % erreur de forme galénique
  8. 1.3 % erreur d’administration

Le pharmacien est donc un maillon essentiel dans le circuit du médicament pour ces établissements. Il est donc indispensable qu’il soit bien connecté avec l’EHPAD.

En effet, le pharmacien a plusieurs missions, rôles. Il s’assure en partenariat avec les établissements que la préparation et la distribution soient bien exécutées. Il veille également à la consommation de médicaments et dans la maitrise de l’iatrogène.

La poly médication des personnes âgées est très importante. En moyenne si l’on se réfère au rapport de 2011 de la DRESS une personne âgée prend en moyenne 6.2 médicaments.

Il est un maillon important pour éviter la prise de médicaments inutiles en collaboration avec le médecin coordinateur surtout en ce qui concerne la prise d’antibiotiques et de neuroleptiques.

Le pharmacien joue un rôle important dans l’orientation de la prestation vers l’emploi de médicaments génériques.


01/16/2013

Commentaires

4 réponses à “Préparation et distribution des médicaments en maison de retraite”

  1. […] Il est vrai que le choix du pharmacien dispensateur est fait par le résident. Cependant, c'est l'EHPAD qui est chargé d'organiser le circuit du médicament avec les médecins de villes, les officines, les médecins coordinateurs et …  […]

  2. […] La prestation pharmaceutique en milieu hospitalier a évolué pour plus de sécurité au niveau de la préparation des médicaments.  […]

  3. DEL'HOMME Fabienne dit :

    Je souhaite savoir si il y a une convention type pour que la pharmacie de ville puisse préparer les piluliers en EHPAD

    Merci

    • admin dit :

      L’intervention des pharmaciens d’officine dans la fourniture de médicaments auprès des EHPAD n’a pas de réelles bases légales, en dehors de l’approvisionnement individuel prévu par les articles L.5125-25 et R. 5126-115 du Code de la Santé Publique et de la dotation pour soins urgents. (Articles consultables sur le site Légifrance)
      De ce fait, les EHPAD doivent conclure avec un ou plusieurs pharmaciens une convention relative à la fourniture de médicaments pour leurs résidents.

      Nous espérons avoir répondu à votre question.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


1 + 7 =